Consultation 076 805 34 53 contact@etre-humain-holistique.com

bienfaits graines germées

Les graines sont des aliments faciles à faire germer à la maison. Faire germer ses graines demande peu d’espace, la preuve si vous pouvez faire tenir un pot de confiture ou un bocal sur votre plan de travail vous avez suffisamment de place. De plus, pour germer des graines à la maison vous n’avez pas besoin d’un équipement spécifique pour obtenir un bon résultat. La germination se développe en quelques jours seulement et sans soleil donc vous n’avez plus d’excuses pour vous lancer dans la quête d’aliment extrêmement sain et accessible à tous également appelés aliments “bio-géniques”.

Outre le fait que la germination est un végétal facile, bon marché et savoureux que tout le monde peut faire pousser chez soi. La germination présente également de réels avantages nutritionnels que nous verrons en détail plus loin. Le fait de germer les légumineuses, les céréales et les graines les rendent beaucoup plus faciles à digérer. Si vous avez déjà eu des difficultés à digérer une céréale ou une légumineuse particulière, essayez la germination. Vous pourriez être agréablement surpris de constater que les haricots ou les céréales germés ne dérangent pas votre organisme. De plus, la germination augmente également la teneur en vitamines et en minéraux ! Les germes sont excellents pour la santé et devraient être présents dans vos assiettes ainsi que celles de vos enfants au quotidien.

Personnellement, je me suis lancée dans la germination par hasard. J’avais reçu un courrier à la maison de notre commune indiquant que l’eau du robinet était probablement contaminée par des pesticides. Ma fille avait alors à peine un an et souffrait d’eczéma. Ni une ni deux, je pars me procurer un osmoseur qui permet de filtrer l’eau à 99 pour cent. Ce type de filtre enlève tous les déchets (pesticides, chlore, particules de médicaments, glyphosate, etc.), mais aussi les minéraux. Mais notre organisme a besoin de minéraux !? Oui, c’est vrai, mais ces minéraux présents dans l’eau sont morts et sont sans bénéfices réels pour la santé, car ils sont remplis de chlore et d’autres éléments mauvais pour la santé. Ils font donc veiller à avoir une bonne alimentation équilibrée et favoriser les fruits et les légumes frais pour un apport en aliments vivants. Pour “compenser” cette perte de minéraux dans l’eau de notre famille, j’ai donc commencé à intégrer quelques graines germées au repas. Le résultat est tout simplement magique, car ma fille les dévore comme si elle mangeait le meilleur repas du siècle. J’évite tout de même d’en consommer le soir, car étant donné la richesse de nutriments disponibles dans ces germes cela peut exciter l’organisme et influencer sur la qualité du sommeil.

La germination est-elle sûre ?

Certaines personnes renoncent à consommer des graines germées, car il y’a un risque de contamination par bactéries (salmonelle et E. coli). En effet, les graines germent dans un environnement chaud et humide, un climat idéal pour les bactéries. Toutefois, vous pouvez sans autres rincer la germination avec de l’eau claire et un bouchon de vinaigre et laisser tremper pendant 10 minutes.  Aussi, le risque de contracter une maladie d’origine alimentaire avec des germes est considérablement réduit lorsque vous germez vos graines à la maison. Vous contrôlez les graines que vous utilisez, la propreté de votre pot de germination et l’hygiène environnante. Vous veillez également à la circulation de l’air dans vos graines. Vous contrôlez qui touche les graines (et s’ils se lavent les mains avant). Vous contrôlez le temps que les germes restent dans le bocal avant d’être rincés.

Pour ma part, j’ai acheté pendant quelques semaines des germes en magasin, mais je n’ai jamais fini le paquet, car le contenu moisissait rapidement. Aujourd’hui, je mange des germes cultivés à la maison depuis une année sans le moindre problème. Une autre solution pour éliminer tous agents pathogènes et de cuire la germination toutefois vous détruisez également les bons nutriments.

Les graines germées sont par excellence le meilleur aliment vivant. Il devrait faire partie de nos assiettes tous les jours. Le fait de germer des graines augmente la richesse des micronutriments présents dans les graines. Voici quelques chiffres tout à fait surprenants : les enzymes sont multipliées par dix, et les vitamines C et B9 se voient augmentées de 600 pour cent, rien que ça ! La consommation quotidienne de graines germées augmente les défenses immunitaires, permet de diminuer le cholestérol et assure une meilleure vitalité.

Que puis-je faire germer ?

Vous pouvez faire germer presque toutes les légumineuses, graines ou noix. Des pois chiches, des lentilles, des haricots mungos. Certaines graines demandent un peu plus de logistique et l’effort requis n’en vaut pas la peine.

Les graines de chia, les graines de lin et les autres graines mucilagineuses (celles qui créent un côté gluant) sont difficiles à faire germer correctement. C’est tout à fait possible, mais je les évite généralement, car il y a tellement d’autres graines qui sont beaucoup plus faciles à faire germer.

Évitez de faire germer des haricots rouges pour les consommer crus. Ils contiennent une toxine qui provoque des nausées, des vomissements et des diarrhées chez de nombreuses personnes. Si vous décidez de faire germer des haricots rouges, veillez à faire bouillir les germes pendant au moins 10 minutes avant de les consommer.

Le quinoa contient une forte concentration de saponines, qui provoquent chez certaines personnes une forte réaction allergique qui les rend malades. Lorsque vous consommez du quinoa cuit, veillez à le laver avant de le cuire pour enlever les saponines et réduire le côté amer.

types de graines

Les fruits à coque comme les amandes ne produisent pas vraiment de germes, mais des “trempes”, c’est-à-dire des graines qui ne produisent pas de racines pendant le processus de germination. Sachez que le processus de trempage aide à décomposer les anti-nutriments et en fait un choix plus sain et plus digeste. Ensuite, si vous le souhaitez, vous pouvez les déshydrater si vous voulez des noix croquantes à grignoter.

Ai-je besoin de graines à germer spéciales ?

Techniquement, non. Vous pouvez aller à l’épicerie et prendre un sac de lentilles, et il y a de fortes chances pour qu’elles germent bien. Toutefois selon la région où vous vivez, je vous recommande d’acheter des graines spécifiques à la germination, car de nombreux aliments en provenance d’autres pays sont irradiés pour empêcher la germination avant d’arriver sur les étagères de nos épiceries. Cela signifie que peu importe la façon dont vous prenez soin de vos graines, elles ne vont jamais germer, car ces graines sont totalement mortes.

Les graines à germer sont toutes testées et vérifiées comme étant exemptes d’E. coli et de salmonelle. Les producteurs de graines spécifiques à la germination prennent grand soin de s’assurer que les graines qu’ils vendent soient propres – ce qui signifie qu’elles sont exemptes de bactéries nocives et d’autres agents pathogènes qui peuvent se développer dans l’environnement de la germination. Lorsque vous achetez un sac de lentilles à l’épicerie, le fournisseur suppose que vous avez l’intention de les faire bouillir à haute température, ce qui tuerait tous les agents pathogènes. Or, les producteurs de graines à germer savent que ce n’est pas ce qui est prévu pour leurs graines et adaptent leurs processus de culture et de conditionnement en conséquence.

Où puis-je me procurer des graines à germer ?

Mon magasin de produits diététiques local propose quelques paquets de graines à germer, mais j’achète la grande majorité de mes graines à germer chez des producteurs locaux. Vous en trouverez également dans les grandes surfaces, toutefois optez pour des graines cultivées biologiquement.

Que faut-il pour faire germer ses graines ?

Pour commencer, tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un grand bocal en verre, d’un petit morceau de tissu naturel et respirant et d’un élastique. Pour ma part, j’utilise une lingette sèche que je trouve au rayon bébé. J’ai tendance à utiliser des bocaux en verre à moyenne ouverture pour la plupart des germinations, mais parfois j’utilise aussi des bocaux à large ouverture pour avoir une bonne quantité de germinations lorsque nous avons des invités à la maison.

Je pense que les pots à confitures sont un excellent moyen pour commencer à germer ses propres graines, mais vous pouvez également vous procurez un germoir. Étant donné que je suis pour le recyclage et la réutilisation des objets, j’utilise uniquement des pots en verre. Nos amis à quatre pattes sont moins enclins à manger eux-mêmes des graines germées, mais ma chienne adore les haricots mungos germés, si vous avez des chats ces derniers ont une préférence pour l’herbe de blé – laissez simplement pousser vos germes de blé un peu plus longtemps.

Comment faire germer ses graines ?

pois chiches germés

Le processus de germination est un jeu d’enfant. Laissez-moi vous guider :

Étape 1 : Faites tremper vos graines

Les graines n’absorbent pas toutes la même quantité d’eau, mais la règle générale est d’utiliser trois volumes d’eau pour une à deux cuillères à soupe de graines. La quantité de graines dépend de la graine, de la taille de votre récipient et de la quantité de germes que vous voulez obtenir au final.

Placez les graines dans un bocal propre, couvrez-les d’eau de source peu minéralisée (j’utilise de l’eau osmosée), puis remuez pour vous assurer que toutes les graines sont mouillées. Vous pouvez laisser le bocal ouvert (c’est ce que je fais habituellement), ou le recouvrir d’un couvercle de germoir ou d’un morceau de tissu naturel respirant (comme de l’étamine ou de la mousseline) fixé avec un élastique. Mettez-le de côté pour le laisser tremper pendant 8 heures.

Une remarque sur le trempage : vous n’avez pas besoin de vous stresser pour tremper exactement 8 heures. Vous ne risquez pas de gâcher vos germes si vous les faites tremper pendant douze heures au lieu de huit.

Étape 2 : Égouttez et rincez vos graines

Une fois le temps de trempage écoulé, vous devez égoutter vos germes. Si vous avez un couvercle de germoir, il suffit de renverser le pot entier dans l’évier et de laisser l’eau s’écouler. Si vous avez utilisé la méthode du tissu, enlevez l’élastique et le tissu, et placez un tamis à mailles fines sur le dessus du pot. Renversez-le au-dessus de l’évier et laissez-le s’écouler.

Ajoutez ensuite de l’eau fraîche dans le bocal, faites-le tourner un peu et rincez-le. Veillez à secouer le pot pour en extraire le maximum d’eau. Une fois que les germes sont tous rincés, j’aime tourner le bocal dans ma main pour qu’un maximum de graines adhère à l’extérieur du bocal. Cela permet d’obtenir un meilleur taux de germination pour moi. Ensuite, placez le bocal, à l’envers à 45°, dans un bol, comme ceci :

inclinaison 45° pour germination

Il est important que les germes s’égouttent bien, et cette petite astuce semble bien faire l’affaire. Placez le pot dans un endroit éloigné, mais à portée de vue. Il n’est pas nécessaire qu’il soit exposé au soleil (même si cela ne fait pas de mal), mais il doit surtout pouvoir respirer. Je vous déconseille donc de le stocker dans une armoire ou sous un linge. Je fais mes germes sur le comptoir de ma cuisine tout simplement.

Étape 3 : Rincez, égouttez, répétez.

Maintenant, votre seul travail consiste à contrôler vos germes deux fois par jour (pour la plupart des germes) et à les rincer avec de l’eau fraîche, à les égoutter et à les replacer dans le bol (vous pouvez aussi vider l’eau qui s’est accumulée dans le bol à ce stade).

Pour la plupart des graines, vous commencerez à voir de petites pousses au bout d’un jour ou deux. Vous pouvez honnêtement récolter et manger vos germes à n’importe quel stade, mais la plupart des gens préfèrent récolter des germes après 2-3 jours. Continuez à rincer et à égoutter jusqu’à ce que vous obteniez la longueur souhaitée.

Étape 4 : Récoltez, conservez et utilisez vos germes !

Vous êtes prêt à récolter… et maintenant ? Rincez et égouttez une dernière fois vos germes, puis retirez le couvercle du bocal et jetez tous les germes sur un torchon propre et absorbant. Étalez-les sur une seule couche et laissez-les sécher à l’air libre pendant 30 à 60 minutes avant de les stocker.

Pour les conserver : j’aime recouvrir un récipient de conservation en verre d’un torchon propre (les serviettes en papier conviennent aussi) et y mettre les germes. Ensuite, j’enveloppe les germes et je ferme le récipient. L’excès d’humidité est l’ennemi des germes et de la plupart des végétaux – cette astuce fonctionne également avec les herbes aromatiques, les laitues et autres légumes à feuilles. Conservez-les au réfrigérateur jusqu’à une semaine.

Vous pouvez maintenant utiliser vos germes de la manière qui vous convient le mieux. Je les aime sur des tartines salées, dans des sandwiches, sur des salades. Les germes de soja et de haricots mungos sont excellents dans les émincés et sautés de légumes et pour agrémenter les plats asiatiques. Laissez votre créativité composer vos menus, car avec la germination les possibilités sont infinies.

Comment faire la différence entre moisissure et petites racines ?

Lorsque vous rincez vos pousses, est-ce que toute la “moisissure” disparaît comme par magie ? Si c’est le cas, c’est des petites racines de germination. L’eau fait tomber les petites racines contre la racine principale jusqu’à ce qu’elles se dessèchent à nouveau. Vous pouvez aussi le dire parce que la moisissure a une odeur. Faites également confiance à votre odorat.

Les moucherons sont partout sur mes pousses, que puis-je faire ?

Les moucherons sont dus à la présence de produits frais – y compris les germes. J’utilise un petit piège à moucherons, en mettant un peu de savon liquide dans un bocal avec un peu de vinaigre de cidre de pomme et de l’eau. Les moucherons sont attirés par l’odeur de vinaigre et vont alors s’installer dans ce bocal. Pour empêcher les moucherons d’entrer dans vos germes, je recommande d’utiliser la méthode du tissu au lieu des couvercles de germination. Le tissu empêche les moucherons à fruits d’entrer, mais ils peuvent passer à travers les couvercles de germination. Si vous remarquez que des moucherons entrent et sortent de vos germes, je vous recommande de jeter le tout au compost et de recommencer.

Je pense que mes germes ont tourné dans le réfrigérateur, comment puis-je le savoir ?

Encore une fois, utilisez votre instinct et votre odorat. Les germes qui ont tourné sentent mauvais et sont rances. De nombreux germes commencent également à devenir orange couleur rouille juste avant de se gâter. Donc, s’ils ne sentent pas mauvais, mais ont soudainement l’air rouillés ou bruns, assurez-vous de les consommer ce jour-là. En général, les germes se conservent environ une semaine au réfrigérateur s’ils sont correctement conservés.

Vous êtes maintenant parfaitement familiarisé avec le monde de la germination et vous êtes prêt à vous procurer des graines et à vous lancer ! Je vous mets une vidéo pour vous montrer comment faire germer vos graines. Bonne dégustation !

tartine avec haricots mungos germés

Si vous pensez avoir des carences en vitamines ou en minéraux, contactez le cabinet Être humain holistique pour évaluer vos besoins. Pensez aussi à vous exposer au soleil pour faire le plein de vitamine D et ainsi stimuler votre système immunitaire.