Consultation 076 805 34 53 contact@etre-humain-holistique.com

Il existe deux types de fatigue. Tout d’abord la fatigue passagère qui est normale, elle est due à un manque de repos. Pour ce genre de fatigue, notre corps est équipé pour récupérer rapidement grâce à un sommeil réparateur et régulier. La fatigue est un terme utilisé pour décrire un sentiment général de lassitude ou d’un manque d’énergie. À ne pas confondre avec la sensation d’être somnolent ou endormi. Lorsque vous êtes fatigué, vous n’avez aucune motivation et aucune énergie. D’autres personnes souffrent de fatigue chronique. Cette forme de fatigue est épuisante, car elle va plomber l’énergie physique et limiter vos capacités cognitives.

La fatigue est un symptôme courant de nombreuses affections médicales dont la gravité varie de légère à grave. C’est aussi le résultat naturel de certains choix de vie, comme le manque d’exercice ou une mauvaise alimentation.

mauvaise alimentation fatigue

Si votre fatigue ne disparaît pas avec un repos et une alimentation appropriée, ou si vous pensez qu’elle est due à un problème de santé physique ou mentale sous-jacent, consultez un spécialiste de la santé. Ce dernier pourra vous aider à déterminer la cause de votre fatigue et à la traiter avec vous.

Il existe plusieurs causes à la fatigue. On peut les classer en trois catégories :

  • les facteurs liés au mode de vie
  • les problèmes de santé physique
  • les problèmes de santé mentale

Si vous ressentez de la fatigue, vos activités et certains modes de vie peuvent en être la cause principale. Par exemple, la fatigue peut résulter d’un effort physique trop intense ou au contraire d’un manque d’activité physique. Le manque de sommeil est également la première piste à contrôler. En effet, une personne adulte a besoin de dormir entre sept et neuf heures par nuit. Des études ont montré que les femmes ont besoin de dormir plus que les hommes. En effet, la femme vit chaque mois des changements hormonaux qui influent sur leur rythme circadien. Pour ces mêmes raisons, les femmes sont plus sujettes à l’insomnie, à l’anxiété et au trouble de l’endormissement. Vous l’aurez compris, si vous êtes une femme, veillez à prendre soin à adopter une bonne routine du sommeil, ce conseil est également valable pour les hommes qui ne trouvent le sommeil qu’après minuit. Le rythme circadien nous indique qu’en général le sommeil profond a lieu aux alentours de deux heures du matin; or en vous couchant après minuit, vous diminuez vos chances d’avoir un bon sommeil, car le sommeil du début de nuit est plus réparateur.

Un facteur qui plombe l’énergie, c’est le surpoids ou une obésité diagnostiquée médicalement. L’excès de poids exerce des pressions supplémentaires sur l’ensemble de votre corps. Vos muscles, vos articulations ainsi que votre métabolisme sont très sollicités. Vous êtes rapidement fatigué. Nos ancêtres étaient des chasseurs-cueilleurs, et ils étaient plutôt minces et sveltes. Les kilos en trop ne sont pas bons pour notre corps ni pour notre mental. Les périodes de stress de longue durée peuvent provoquer des niveaux de cortisol (hormone du stress) élevés dans le corps. En réponse à une demande accentuée en énergie, le cortisol reste bien plus longtemps que nécessaire dans le corps et votre santé peut en pâtir et vous conduire à la fatigue.

La prise de certains médicaments, comme les antidépresseurs ou les sédatifs peuvent provoquer de longues périodes de fatigue. Dans ce cas, il est important de discuter avec un spécialiste de la santé et voir si vous pouvez trouver des solutions naturelles comme la mélatonine qui peut être trouvée sous forme de complément alimentaire.

Les différentes substances que vous absorbez peuvent également influencer votre énergie comme la consommation régulière d’alcool ou de drogues illicites ainsi que l’excès de caféine peuvent impacter vos capacités mentales et physiques.

 

Les problèmes de santé physique

problème santé fatigue

De nombreuses affections médicales peuvent également provoquer de la fatigue. En voici quelques exemples :

  • l’anémie
  • l’arthrite
  • la fibromyalgie
  • le syndrome de fatigue chronique
  • les infections, telles que le rhume et la grippe
  • la maladie d’Addison, trouble qui peut affecter les niveaux d’hormones
  • l’hypothyroïdie ou l’hyperthyroïdie
  • les troubles du sommeil, comme l’insomnie
  • les troubles de l’alimentation, comme l’anorexie, la boulimie
  • les maladies auto-immunes
  • l’insuffisance cardiaque
  • le cancer
  • le diabète
  • les maladies rénales
  • les maladies du foie
  • l’emphysème ou bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Les problèmes de santé mentale

Les problèmes de santé mentale peuvent également entraîner de la fatigue. Par exemple, la fatigue est un symptôme courant de l’anxiété, de la dépression et du trouble affectif saisonnier.

Quand faut-il consulter votre médecin ?

Vous devriez prendre un rendez-vous avec votre médecin si vous vous sentez fatigué et si vous ne pouvez pas penser à quelque chose qui pourrait expliquer votre fatigue, si votre température corporelle est supérieure à la normale, si vous avez subi une perte de poids inexpliquée, si vous êtes très sensible aux températures froides, si vous avez régulièrement du mal à vous endormir ou à rester endormi et si vous pensez être déprimé.

Consultez également votre généraliste, si vous avez tenté sans succès de traiter les causes les plus courantes liées au mode de vie, comme le manque de repos, les mauvaises habitudes alimentaires et le stress, et que votre fatigue persiste depuis deux semaines ou plus, prenez rendez-vous avec votre médecin. Dans certains cas, votre fatigue peut être causée par un problème médical plus sérieux, il est donc nécessaire d’aller consulter sans délai votre spécialiste de la santé ou vous orienter vers un établissement médical.

Comment votre médecin traitera-t-il la fatigue ?

Le plan de traitement recommandé par votre médecin dépendra de la cause de votre fatigue. Pour établir un diagnostic, votre médecin vous posera des questions sur la nature de votre fatigue, y compris le moment où elle a commencé et si elle s’améliore ou s’aggrave à certains moments de la journée. Il vous demandera si vous avez ressenti d’autres symptômes ou s’ils sont en corrélation avec d’autres problèmes de santé dont vous souffrez. Le médecin évaluera si vous êtes stressé et quels sont les médicaments qui peuvent créer ce manque d’énergie. Si votre médecin soupçonne qu’un problème médical est à l’origine de votre fatigue, il peut vous prescrire des examens médicaux. Par exemple, il peut demander des analyses de sang ou d’urine.

Comment réduire la fatigue naturellement ?

Pour aider à augmenter votre niveau d’énergie et votre état de santé général et ainsi réduire vos sensations de fatigue, essayez d’intégrer les conseils suivants :

Consommez du poisson et l’huile d’olive

Ajouter des aliments anti-inflammatoires comme le poisson et l’huile d’olive à vos menus. Et limiter les aliments comme le sucre, les aliments frits et la viande transformée.

Buvez de l’eau en quantité

Bien que boire plus d’eau ne soit pas un remède contre la fatigue, cela reste important. La déshydratation est connue pour aggraver la fatigue et entraîne souvent des maux de tête et une baisse des facultés mentales. Rester hydraté est important pour améliorer ou maintenir la santé.

Tenez un journal des aliments et des symptômes

Un journal alimentaire est un excellent moyen de découvrir les aliments qui améliorent ou aggravent vos symptômes. Il est également utile de noter comment vous vous sentez au jour le jour pour en parler à votre médecin. Notez ce que vous ressentez et ce que vous avez mangé chaque jour afin de déceler d’éventuelles tendances. Étant donné que 35 à 90 pour cent des personnes souffrant de fatigue intense présentent des symptômes associés au syndrome du côlon irritable, il est important de prêter une attention particulière aux troubles de la digestion.

Faites une pause avec le gluten

Supprimez le gluten de vos repas pendant deux ou trois semaines et analysez au jour le jour vos sensations. Si après deux semaines vous ne constatez aucun changement positif ni même un léger regain d’énergie, vous pouvez réintroduire le gluten peu à peu. Il est conseillé de travailler avec un nutritionniste ou un naturopathe pour adapter un plan alimentaire à vos besoins particuliers. Prêtez attention à ce que vous ressentez avec certains aliments et votre niveau d’énergie.

Limitez votre consommation de caféine

La consommation de café semble être un excellent moyen d’améliorer votre énergie, mais elle a des conséquences néfastes. La caféine peut vous donner un faux sentiment d’énergie et vous pousser à en abuser. Un peu de caféine peut être bénéfique pour certaines personnes. Veillez simplement à ne pas vous surmener et à ce que votre consommation n’ait pas d’incidence sur votre sommeil, l’idéal est de se contenter d’une tasse à café par jour de type Blue mountain ou Maragogype, puis consommer du thé vert sencha ou matcha. Après 16 heures, vous opterez pour des tisanes afin de laisser la mélatonine s’activer aux alentours de 21 heures pour vous préparer à une bonne nuit de sommeil.

Essayez de prendre six petits repas par jour

De nombreuses personnes atteintes de fatigue se sentent souvent trop fatiguées pour manger ou n’ont pas faim. Si vous perdez du poids ou avez du mal à manger suffisamment au cours de la journée, essayez de prendre des repas plus petits et plus fréquents ou d’ajouter de petites collations entre chaque repas. Manger plus fréquemment peut vous aider à garder votre énergie. Les petites portions peuvent également être plus faciles à tolérer. La banane est un concentré de potassium et elle est aussi énergétique que les boissons pour les sportifs, consommez donc une banane par jour comme en-cas.

Réduisez votre consommation de sucre

réduire sucre contre fatigue

Le sucre peut aussi augmenter temporairement votre énergie, mais l’effondrement qui s’ensuit peut aggraver votre fatigue. Au lieu d’opter pour des aliments contenant du sucre raffiné, manger des aliments naturellement sucrés avec un peu de protéines pour équilibrer votre glycémie et votre niveau d’énergie. Les myrtilles accompagnées d’un yaourt nature non sucré sont une excellente option ou les oléagineux comme les noix, les cajous, ou les noix de pécan.

Misez sur les légumes

Faites le plein de légumes et essayez d’inclure des légumes de toutes les couleurs tout au long de la journée pour bénéficier de leurs nutriments. Les légumes rouges, par exemple, regorgent de nutriments qui agissent comme des antioxydants et contribuent à réduire les inflammations. Les légumes jaunes contiennent des vitamines et des minéraux importants comme les vitamines A, C et B. Les légumes verts renferment de nombreux bienfaits santé et sont à consommer au quotidien. Riches en vitamines, en fibres et en minéraux, les légumes verts contiennent de la lutéine, qui permet de renforcer les capacités cognitives du cerveau grâce à ses vertus anti-oxydantes et neuro-protectrices.

Évitez les aliments transformés

En comparaison aux aliments complets, les aliments transformés contiennent généralement moins de nutriments voire aucune vitamine. Il est important de faire le plein de végétaux comme les légumineuses, les fruits, les légumes et les céréales complètes pour répondre aux besoins de votre corps. Vous ne savez pas quoi manger ? Posez-vous la question suivante : est-ce que je peux trouver cet aliment dans cet état dans la nature ? Un œuf de poule, oui. Un biscuit, non.

Complétez vos repas avec des graisses saines

Une pincée de noix, quelques tranches d’avocat, du poisson gras, il est facile d’ajouter à vos plats des huiles de premières pressions à froid comme l’huile de lin, de chanvre ou de noix riches en acides gras oméga-3. Les graisses saines sont importantes pour la santé du cerveau et du cœur, et elles peuvent également contribuer à réduire l’inflammation et la fatigue.

omega 3 contre fatigue

Planifiez et préparez vos repas à l’avance

L’une des meilleures façons d’assurer une alimentation nutritive est de planifier les repas et de préparer les aliments à l’avance. Les jours où vous avez plus d’énergie, planifiez ce que vous allez manger pour le reste de la semaine et préparez les ingrédients de base. Vos repas seront prêts à l’emploi. Vous n’aurez pas à vous soucier de ce que vous allez manger un jour donné. Pensez à conserver vos repas dans des récipients en verre. Les plats contenant de la viande ou du poisson doivent être consommés dans les 2 jours qui suivent leur préparation.

Pensez à utiliser les plantes quotidiennement comme l’Ashwagandha qui rétablit la force et la vitalité. Son effet relaxant favorise un sommeil réparateur. La paille d’avoine a des propriétés réparatrices en cas d’épuisement nerveux. Combinez une pincée de lavande séchée à 2 cuillères à café de paille d’avoine séchée dans 2 dl d’eau chaude, consommez cette tisane à raison de deux à trois tasses par jour. Si vous êtes intolérant au gluten, abstenez-vous de consommer de la paille d’avoine. L’ortie est une plante tonique riche en fer qui possède des actifs fortifiants et revitalise le sang et permet de réduire les sensations de fatigue.

Améliorer votre hygiène de vie

Considérez le pouvoir des huiles essentielles comme celle de l’épinette noire, celle du gingembre qui va améliorer votre énergie et votre vitalité. L’huile essentielle de genévrier stimulera vos capacités cognitives et votre esprit. Ces huiles permettent d’apaiser l’impression de fatigue et redonnent de l’énergie. Diluez 5 gouttes d’huile essentielle à 10 ml d’huile végétale et utilisez ce mélange en début de journée pour un auto massage des épaules, de la nuque et des pieds.

Tai chi contre la fatigue

Passer du temps dans la nature permet de réduire la fatigue et améliore les symptômes de fatigue. Essayez de pratiquer des techniques de relaxation en pleine nature comme le yoga, la méditation, ou une activité psycho-corporelle comme le Qi gong ou le Tai-chi qui font beaucoup de bien tant physiquement que moralement. Le fait de se sentir toujours fatiguée amène un flot d’émotions négatives. Les exercices doux comme ceux proposés par le Pilates ou le yoga sont idéals pour retrouver le calme intérieur. Les postures dites inversées (avec la tête en bas) permettent de calmer l’agitation mentale et un rapide retour à la sérénité.

Ces changements peuvent contribuer à atténuer votre fatigue. Il est également important de suivre le plan de traitement recommandé par votre médecin pour tout problème de santé diagnostiqué. Si elle n’est pas traitée, la fatigue peut avoir des conséquences néfastes sur votre bien-être physique et émotionnel.

“Que ton alimentation soit ta première médecine.”
Hippocrate médecin grec de l’Antiquité (5e siècle av. J. -C.)

En conclusion

Vous l’avez compris, ce que vous mangez a une incidence sur la façon dont vous vous sentez. Cela n’en est pas moins vrai pour la fatigue. Bien qu’il n’existe pas de régime spécifique pour la fatigue, une alimentation saine et équilibrée combinée à une meilleure hygiène de vie peut constituer un élément clé de votre plan de traitement. La naturopathie peut vous aider à retrouver votre énergie. Le traitement naturel s’appuie sur les règles élémentaires d’hygiène vitale et des stratégies à mettre en place en fonction de vos troubles et votre tempérament hippocratique. Pour un suivi en naturopathie, réservez ici votre première consultation. En cas de questions, vous pouvez me contacter par téléphone ou à l’aide du formulaire ici.

Sources

Pacheco, D. (2021, 22 janvier). Do Women Need More Sleep Than Men? Sleep Foundation. https://www.sleepfoundation.org/women-sleep/do-women-need-more-sleep-than-men

Dr, Caroff. D. (2020). Le guide Terre vivante de la naturopathie (Guide Terre Vivante : Une approche globale et préventive de la santé) (French Edition).TERRE VIVANTE.

Brun, C. (2011). Le grand livre de la naturopathie : Les grands principes de cette pratique de santé/vitalité. (EYROLLES éd.). ORGANISATION.

Gouvello, L. M. (2018). Naturopathie, le guide complet au quotidien. Préface de Daniel Kieffer, fondateur du CENATHO (French Edition). RUSTICA.

L’ensemble des conseils proposés par être-humain-holistique sont à usage non médical et ne peuvent de ce fait être considérés comme un traitement. En cas de malaise ou de maladie, consultez votre médecin traitant ou un professionnel de la santé qui soit en mesure de poser un diagnostic sur votre état de santé.